Bienvenue sur le site de la ville

 

Accueil > Actualité > L'Appel du 18 juin par le Général de Gaulle
 
Retour au listing

Devoir de Mémoire

18Juin

L'Appel du 18 juin par le Général de Gaulle

 

Publiée le 18 juin

 

DEVOIR DE MEMOIRE – HOMMAGE NATIONAL : le vendredi 18 juin 2021, Journée nationale commémorative de l’Appel historique du Général Charles de Gaulle à refuser la défaite et à poursuivre le combat.

 

Le Maire, Philippe Guiguen et le Conseil municipal commémorent le 81ème anniversaire de l’Appel du 18 juin 1940 lancé par le Général Charles de Gaulle.

 

Les mesures encore en vigueur à ce jour ne permettent pas de réunir un large public lors d’une cérémonie.

Le Maire souhaitant désormais marquer cette date commémorative essentielle de l’Histoire moderne de notre Nation, nous informons les Clétiennes et les Clétiens qu’une cérémonie commémorative sera organisée le 18 juin 2022 sur notre commune, si les règles sanitaires le permettent.

 

 
 

Pour le Devoir de mémoire, le Maire s’adresse aux Clétiennes et aux Clétiens :

 

« Mesdames, Messieurs,

Chers amis,

 

Nous commémorons aujourd’hui, en ce 18 juin 2021, le message que le Général Charles de Gaulle a passé à la radio anglaise, la BBC, un appel à la résistance de tout un peuple pour combattre la tyrannie, recouvrer sa liberté et rendre son honneur à toute une Nation.

 

81 ans ont passé mais l'écho de l'Appel du 18 juin retentit encore comme un symbole ce que nous sommes et de ce qu'est la France.

 

Au moment où un pays tout entier est anéanti, prêt à se livrer à l'ennemi, à se renier lui-même et à tout abandonner, voilà qu'un homme, un homme seul, replié dans une capitale étrangère, parle à la radio et appelle à la mobilisation des esprits et des volontés.

 

Et contre toute attente, cet appel, entendu juste par les quelques auditeurs de Radio Londres, donna progressivement naissance à l'un des plus grands mouvements d'idées et de combat de l'Histoire.

 

Répété sur les ondes, repris par les journaux, relayé clandestinement, nul ne pouvait désormais étouffer sa résonnance.

 

C'est ce qui s'est passé le 18 juin 1940. C'est toute l'aventure de la Résistance et de la France libre.

 

En décidant de commémorer l’Appel du 18 juin, nous honorons l’engagement de la France combattante, tous ses visages, célèbres ou anonymes.

 

Des femmes et des hommes se sont levés contre un destin tragique. Ils ont choisi la liberté et la France, parce qu'ils croyaient en l'une comme en l'autre, parce qu’ils les aimaient plus qu'eux-mêmes.

 

Il ne s'agissait pas seulement pour eux de poursuivre la lutte, mais d'abord de continuer la France, de faire don de soi pour assurer sa survie, relever ses idéaux et laver son honneur.

 

Peu à peu, les Français de l'ombre et les Français de Londres, se sont unis, au prix de nombreux sacrifices, autour d’une volonté commune : sauver la France.

 

L'Appel du 18 juin incarne l’un des actes les plus fondateurs de l’esprit de la France d’aujourd’hui.

 

Nous connaissons, actuellement, une période difficile de notre histoire : une crise sanitaire mondiale, un contexte économique compliqué, une situation sécuritaire dégradée, au sein et en dehors de nos frontières, une résurgence de la xénophobie et du racisme…

 

L'Appel du 18 juin, rédigé pourtant dans d'autres circonstances, nous apprend à ne jamais renoncer, à se battre et à faire front dans une union nationale face aux crises que nous affrontons.

 

Il y a dans ce message un caractère universel, hors du temps, qui nous donne des raisons d'espérer et de croire en la France.

 

Au nom du Devoir de mémoire, il est nécessaire de commémorer l'Appel du 18 juin. Parce qu'il nous apprend ce qu'être Français exige.

 

C’est une certaine idée, que nous devons placer au-dessus de tout, de nos différences, de nos croyances, parce que nous savons une chose : elle seule nous réunit. Il s’agit d’un destin à assumer collectivement.

 

Nous devons garder en mémoire les années sombres qu'a dû traverser notre pays, sans complaisance, mais aussi avec la fierté légitime qu'elles peuvent nous inspirer.

 

Mieux connaître et mieux comprendre cette période majeure de notre histoire moderne est indispensable pour mesurer le prix de la liberté dont nous disposons et la nécessité de refuser, sans concession, tout ce qui viendrait la menacer et remettre en cause les valeurs républicaines qui fondent notre démocratie.

 

81 ans après les faits, nous devons nous souvenir qu'un homme a su être au rendez-vous que lui a donné l'Histoire en 1940 pour protéger la France, se souvenir de la voix de la révolte qui s’éleva dans la nuit contre l’oppression et la barbarie, pleine de dignité et de courage.

 

Cette voix résonne encore puissamment de nos jours.

 

"Soldats tombés dans les déserts, les montagnes ou les plaines ; marins noyés que bercent pour toujours les vagues de l'océan ; aviateurs précipités du ciel pour être brisés sur la terre ; combattants de la Résistance tués aux maquis et aux poteaux d'exécution. Votre exemple est aujourd'hui la raison de notre fierté. Votre gloire sera, pour toujours, la compagne de notre espérance".

 

Tel est l'hommage du Général Charles de Gaulle rendu par la suite à tous ceux dont le combat se mêla à la destinée de la France.

 

Vive la République, vive la France ! »

 

 
 

Consultez le message de Geneviève Darrieussecq, Ministre déléguée auprès de la Ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens combattants.