Bienvenue sur le site de la ville

 

Accueil > Actualité > Journée nationale de la Résistance
 
Retour au listing

Devoir de Mémoire

27Mai

Journée nationale de la Résistance

 
 
 
 

Publiée le 27 mai

 

Le jeudi 27 mai 2021, le Maire, Philippe Guiguen et le Conseil municipal commémorent le 78ème anniversaire de la 1ère réunion du Conseil national de la Résistance (CNR) le 27 mai 1943.

 

Pour le Devoir de mémoire, le Maire s’adresse aux Clétiennes et aux Clétiens :

 

« Mesdames, Messieurs,

Chers amis,

 

En ce jeudi 27 mai 2021, Journée nationale de la Résistance, nous commémorons le 78ème anniversaire de la création du Conseil National de la Résistance.

 

Le 27 mai 1943, au numéro 48 de la rue du Four, dans Paris occupé, se tenait la première réunion du CNR. Ce jour-là, les Résistances devenaient LA Résistance française grâce aux efforts de Jean Moulin qui sut unifier les différents partis politiques, syndicats et mouvements.

 

Une « armée des ombres » composée de femmes et d’hommes anonymes ou célèbres, aux origines sociales, aux idéologies, aux opinions politiques ou religieuses différentes.

 

Mais qui avaient toutes et tous en commun ces valeurs de défense de l’humanisme, de la dignité humaine, de la démocratie, de la liberté, de l’égalité, de la fraternité, de la justice, du respect d’autrui. Qui avaient toutes et tous en commun cette volonté de placer haut l’intérêt supérieur de notre Nation pour rétablir coute que coute dans son droit la République française et œuvrer à sa refondation à l’heure de la Victoire.

 

S’engager dans la Résistance, c’était pour eux refuser la fatalité et continuer à combattre non pas à genoux mais debout.

 

L’engagement des résistants de 1943 reste plus que jamais d’une brûlante actualité.

 

Comme le proclamait le programme du Conseil National de la Résistance, la lutte pour les valeurs démocratiques « doit être pour tous les Français un gage de confiance et un stimulant ».

Cette journée nationale est un appel à la jeunesse à poursuivre le combat pour la défense des valeurs pour lesquelles ces femmes et ces hommes, ces héros, se sont battus au péril de leur vie.

 

Par le Devoir de mémoire, nous devons aujourd’hui continuer à rappeler aux jeunes générations l’esprit de la Résistance. Il doit être, pour elles, une source d’admiration et d’inspiration pour croire toujours en l’avenir.

 

Je voudrais citer la parole de Jean Marcenac, écrivain, poète et résistant actif au sein du maquis du Lot sous les ordres de Jean Lurçat :

 

« Événement majeur de notre histoire, la Résistance n’est pas seulement l’affaire de ceux qui la vécurent, y participèrent, l’organisèrent. Bien au-delà du souvenir, elle continue de génération en génération, à dispenser à tous son lucide enseignement. Cet événement majeur réclame un moment fort au cours duquel chacun puisse, non seulement l’honorer et le célébrer mais avant tout le comprendre ! Incessante pédagogie de l’espoir, la Résistance reste à l’œuvre dans la mémoire collective des Français. Elle est une des forces profondes qui structurent notre durée, proclament notre passion de la liberté et donnent un sens véritable à notre héritage. »

 

Au nom de tout ce que nous devons à ces Résistants, notre reconnaissance se doit d’être éternelle. »

 

Consultez également le message de Geneviève Darrieussecq, Ministre déléguée auprès de la Ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens combattants.