Bienvenue sur le site de la ville

 

Accueil > Actualité > Journée nationale d'hommage aux victimes du terrorisme
 
Retour au listing

Devoir de Mémoire

11Mars

Journée nationale d'hommage aux victimes du terrorisme

 

Publiée le 11 mars 2022

 

Le Maire, Philippe Guiguen, et le Conseil municipal rendent hommage aux victimes du terrorisme, en cette Journée nationale instaurée par décret du Président de la République en date du 7 novembre 2019.

 
 

Le Maire, Philippe Guiguen, s’adresse aux Clétiennes et aux Clétiens :

 

« Mesdames, Messieurs,

 

En ce 11 mars 2022, cette commémoration symbolise notre reconnaissance de toutes les souffrances endurées par les victimes du terrorisme.

 

Elle rassemble toutes les Françaises et tous les Français dans le Devoir de Mémoire, en souvenir des attentats commis sur notre territoire et de tous ceux subis par nos compatriotes lors d’attaques terroristes commises à l’étranger.

 

Nous honorons aujourd’hui des femmes et des hommes, nos concitoyens, qui ont perdu la vie au cours de ces attentats d’une violence terrible, aveugle et inhumaine. En leur mémoire, nous nous devons de faire front contre le terrorisme et la barbarie.

 

Nous le faisons pour les morts, pour nos enfants, au nom de l’humanisme et de la fraternité.

 

Par cette journée, nous exprimons aussi tout notre soutien à celles et ceux qui restent meurtris à vie, dans leur chair et dans leur esprit, par la cruauté qu’ils ont subie ou à laquelle ils ont assistée.

 

Nous nous joignons à la douleur de celles et ceux qui suite à ces événements ont été brutalement privés d’un être qui leur était cher.

 

Nous saluons le courage et le sacrifice des policiers, gendarmes, militaires, pompiers, personnels de santé et simples citoyens qui ont été les premiers à apporter leur secours lors de ces moments dramatiques.

 

En ce jour d’hommage, je veux aussi marquer ma profonde reconnaissance à celles et ceux qui, au grand jour ou dans le secret, en France ou à l’étranger, risquent leur vie pour préserver la nôtre.

 

Il nous faut toujours garder à l’esprit que si la vie de ces innocents a été visée, c’est en raison de leur adhésion aux valeurs qui fondent notre pays : liberté, égalité, fraternité. Tel est notre Devoir de mémoire.

 

Poursuivons, ensemble, le combat quotidien qui nous anime tous : préserver les valeurs républicaines et démocratiques de notre Nation qui nous sont chères ; faire vivre et défendre les fondements de notre cohésion nationale.

 

Vive la République, vive la France ! »

 

Pourquoi le 11 mars ?

 

Le décret n°2019-1148 du 7 novembre 2019 institue une journée nationale d'hommage aux victimes du terrorisme. Cette journée est fixée au 11 mars.

 

La première cérémonie nationale a été organisée en 2020 et présidée par le Président de la République à Paris en présence du Roi et de la Reine d’Espagne. Cette célébration nationale se tient désormais chaque année en France.

 

La date du 11 mars, choisie par l’Union européenne comme date de commémoration commune, fait référence à l’attentat commis à la gare d’Atocha (Madrid) le 11 mars 2004.

 

Au-delà de l’attentat commis à la gare d’Atocha, cette date organise le souvenir de l’ensemble des attaques terroristes perpétrées sur le sol européen et ailleurs, constitutives de cette communauté de destin.

 

Il s’agit d’une date commémorative à l’occasion de laquelle sont rappelées toutes les dates – une date qui inclut toutes les autres, afin qu’aucune ne soit oubliée ou négligée.

 

À la demande du Président de la République, la délégation interministérielle à l’aide aux victimes a consulté les associations de victimes du terrorisme ainsi que plusieurs ministères, un consensus s’est dégagé pour retenir cette date symbolique.