Bienvenue sur le site de la ville

Bannière
Accueil > Cadre de vie > Environnement > Lutte contre les incivilités

Cadre de vie

 

Nuisances sonores

Vivre en bon voisinage passe par le respect de règles simples : plages horaires et contrôle de l'intensité du bruit.

 

Lire la suite

Lutte contre les incivilités

 

La municipalité a lancé une campagne de sensibilisation pour lutter contre les incivilités à la fin de l’année 2018. Le premier volet était consacré à la propreté et aux gestes responsables au quotidien pour préserver notre cadre de vie.

 
 
 
 

Les incivilités ? Ce sont ces gestes du quotidien qui détériorent la qualité des espaces publics, qui contribuent à dégrader notre environnement et qui finissent par perturber l’usage des espaces verts ou des lieux publics. Adopter une attitude responsable est LA solution face aux incivilités.

 

C’est pourquoi la ville a lancé fin 2018 une campagne de sensibilisation pour lutter contre les incivilités dont les déjections canines, les mégots de cigarettes, les déchets jetés sur la voie publique et les chewing-gums sont les cibles prioritaires. Elle se dote également de nouveaux équipements complémentaires pour inciter à un meilleur respect de l’environnement : une réflexion est menée sur les modalités de financement de l’installation de cendriers et du renouvellement, voire l’ajout, de poubelles permettant un tri sélectif sur l’espace public.

 

Le deuxième volet, lancé au mois de juin 2019, est désormais dédié à la réduction des nuisances sonores.

 
 
 
 

De bons gestes pour la santé 

 

« Avec l’arrivée des beaux jours, nombreuses sont les activités qui se déroulent en plein air ou toutes fenêtres ouvertes et parfois sans le respect d’autrui. Du point de vue de l’environnement, le bruit est assimilé à une pollution sonore » explique Véronique Coté-Millard, maire des Clayes-sous-Bois.

 

« Ces nuisances provoquent l’exaspération et au-delà, peuvent altérer la santé de ceux qui les subissent. D’ailleurs, en 2018, l’Organisation mondiale de la santé a classé le bruit comme un risque environnemental majeur pour la santé physique et mentale ».

 

Préserver la tranquillité : une mission du maire 

 

Une nouvelle campagne de sensibilisation est donc lancée. Elle cible prioritairement les atteintes à la tranquillité publique par des bruits au volume sonore excessif liés à la circulation (moteurs de scooters, motos, quads, voitures, …), aux bruits de voisinage (travaux privés ou professionnels, diffusion de musique par haut-parleur, conversations, …), aux déclenchements injustifiés d’alarmes, aux jets de pétards ou feux d’artifices.

 

Il est donc important d’adopter les bons comportements afin de maintenir un cadre de vie commun agréable et respectueux de chacun.

 
  •  
  •  
  •