Bienvenue sur le site de la ville

Bannière
Accueil > Cadre de vie > Grands projets > Gymnase Dorine Bourneton
 
Retour au listing

Sport

Gymnase Dorine Bourneton

 

Construit dans les années 1970, le gymnase Dorine Bourneton (anciennement Maurice Baquet) a bénéficié d'une rénovation complète. Réhabilitation de la structure, aménagements extérieurs, meilleure accessibilité... une seconde jeunesse pour un équipement sportif majeur de la Ville.

 
 
 
 

Avec sa tribune de 440 places et deux plate-formes PMR, le gymnase Dorine Bourneton dispose de la capacité d’accueil la plus importante des équipements sportifs de la commune.

Sa rénovation était indispensable pour la municipalité pour assurer sa pérennité. Mais plus qu’une simple rénovation, les travaux réalisés au gymnase ont permis de repenser les différents espaces pour une mise aux normes et en faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite.

 

Au rez-de-chaussée :

  • Les vestiaires, les sanitaires, la loge et les espaces de stockage ont été entièrement modifiés
  • Création d'un second vestiaire pour les arbitres pour obtenir un classement fédéral pour l'accueil des compétitions
  •  

    Sur l'ensemble du gymnase :

  • Désamiantage au niveau des tribunes
  • Création d'un nouvel escalier extérieur pour accéder aux salles de réunion du premier étage qui ont été rénovées
  • Création d'un ascenseur pour desservir le premier et le deuxième étage
  • Réaménagement de l'entrée principale au sein d'une extension en façade
  • Rénovation de la façade
  • Isolation de toutes les menuiseries et des pignons
  • Aménagement des espaces extérieurs afin d'ouvrir la perspective et créer un vrai cheminement permettant, entre autres, de rejoindre l'école Jean Jaurès
  •  

    Le baptême du gymnase

    À l’occasion de la fin de la réhabilitation, le gymnase a reçu un nouveau nom, celui de Dorine Bourneton, une femme au destin hors du commun dont le parcours et les valeurs forcent l’admiration.

    Victime d’un accident d’avion à 16 ans qui la privera de ses jambes, elle devient la première femme handicapée au monde pilote de voltige aérienne. Investie dans de nombreuses causes, elle est aussi à l’origine de l’ouverture de la licence de pilote professionnel aux personnes handicapées.

     

    Chevalier de la Légion d’honneur et de l’ordre national du mérite, elle partage ses passions pour l’aviation et les voyages ainsi que les combats qu’elle a mené lors de ses conférences et au travers de ses ouvrages.

     

    Elle est également la marraine des Bouchons de l’espoir, association Clétienne.

     

     

    Financement

     

    Budget global : 2 millions d’€

    Il comprend : les travaux de réhabilitation du bâti mais aussi les aménagements extérieurs et l’acquisition de nouveaux équipements sportifs.

    Financé en partie grâce à une subvention du Conseil départemental des Yvelines d’un montant de 300 000 €, d'une subvention de la Région Île-de-France d'un montant de 138 119.50€, d’un pacte financier et d’un fonds de concours de la communauté d’agglomération SQY d’un montant total de 680 591€.