Bienvenue sur le site de la ville

Bannière
Accueil > Actualité > Prévention : incendies domestiques
 
Retour au listing

Services

Prévention : incendies domestiques

 
 
 
 

Et si un feu accidentel venait à se déclarer chez vous ? Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas les flammes qui tuent le plus souvent mais les fumées d’incendies, particulièrement toxiques. Le Lieutenant-colonel Sébastien Frémont, Chef du groupement prévention du Service départemental d’incendie et de secours des Yvelines (SDIS 78) nous explique.

 

« Le 28 décembre 2017 à New York, dans le quartier populaire du Bronx, un incendie se déclare dans un appartement situé au rez-de-chaussée d’un immeuble d’habitation. En quelques minutes, les fumées gagnent les étages, envahissent les escaliers et piègent ceux qui s’y trouvent. Les secours dégageront 13 personnes inanimées du bâtiment, réparties à tous les niveaux. Parmi eux, deux occupants sont retrouvés décédés au rez-de-chaussée, à quelques mètres seulement de la porte du hall d’entrée qui donne sur la rue, terrassés par la toxicité des fumées.

 

Le monoxyde de carbonefavorise l’endormissement

Ces fumées sont constituées de nombreux gaz et substances toxiques. Le monoxyde de carbone entre dans leur composition comme à chaque fois que l’on se trouve dans une situation de combustion incomplète, ce qui est toujours le cas d’un incendie domestique. Le monoxyde de carbone favorisant l’endormissement de ceux qui le respirent, il est donc illusoire de penser que le développement d’un incendie qui se déroulerait la nuit pourrait réveiller ceux qui y sont exposés. Le monoxyde de carbone se mêle aux fumées des incendies pour mieux piéger dans leur sommeil les occupants endormis.

 
 
 
 

Le monoxyde de carbone,un danger de mort

Mais il n’est pas nécessaire d’être confronté à un incendie pour risquer une intoxication

au monoxyde de carbone : le brûleur d’une chaudière mal réglée, une cheminée à foyer ouvert ou à insert, un conduit d’évacuation de fumée poreux qui laissent s’échapper des fumées ou des gaz de combustion dans le logement et le monoxyde de carbone se répend insidieusement dans toutes les pièces.

Face à une telle situation, les occupants sont en danger de mort !

 

Deux comportements à adopter

Ainsi, face aux dangers du monoxyde de carbone, ce gaz insipide, inodore, incolore, extrêmement toxique et même explosif, deux comportements simples sont à adopter pour assurer la sécurité de votre famille : entretenir régulièrement les appareils de chauffage à combustion et installer un détecteur de monoxyde de carbone. Ce dernier ne doit pas être confondu avec le détecteur autonome avertisseur de fumée, dont l’installation est rendue obligatoire par la loi dans chaque logement, qui lui est sensible à l’opacité des fumées dégagées par les incendies et non aux substances toxiques qui les composent. Mais il permet lui aussi en cas d’incendie de sortir les résidents de leur sommeil afin qu’ils évacuent les lieux avant que la concentration des fumées devienne mortelle. »